Anne Chériez : le blog

L’art anti-mouton

moutons2

Pourquoi vouloir à tout prix approfondir ou découvrir la culture artistique? Déjà parce qu’elle permet une approche plus ouverte, une disponibilité plus grande vis à vis de l’extérieur en général. Et c’est quand même pas mal..

En développant notre regard par exemple, c’est notre rapport à l’image qui est en jeu, et plus encore, c’est notre rapport au monde visuel dans sa globalité qui est en question.
Il n’est plus possible de voir de la même façon une barque sur l’eau avant et après avoir découvert les peintures de Peter Doig.  Pareillement, si nous passons près d’un chantier public, les engins de chantier de Wim Delvoye viendront nourrir et élargir la perception de ce qui est devant nous. D’une autre façon encore, peut-on considérer un corps de la même manière si l’on a vu ou non les chairs peintes par Rubens.?

C’est toute une culture du regard peu à peu acquise qui permet de Voir véritablement. Une façade d’immeuble peut être aussi féconde et riche qu’un arbre centenaire ou qu’un chiffon rouge oublié sur une table.

C’est cette liberté ainsi produite, cette poésie qui me semblent être le but de l’art. Car ce qui est en jeu ici, c’est une autonomie face au monde, face à notre façon de l’évaluer, de le juger, de le trouver beau ou laid, juste ou non. Il est ainsi possible de s’y positionner.

Laisser un commentaire