Anne Chériez : le blog

Tomate

Quand une simple tomate devient un véritable objet, riche, incarné.

tomate-militis-bio-cosmetiques22

Encore une fois c’est la qualité de notre observation, notre attention aux choses qui en font la grâce ou au contraire

Tirée du livre Les Gommes de Robbe-Grillet

« Un quartier de tomate en vérité sans défaut, découpé à la machine dans un fruit de symétrie parfaite.

La chair périphérique, compacte et homogène, d’un beau rouge de chimie, est régulièrement épaisse entre une bande de peau luisante et la loge où sont rangés les pépins jaunes, bien calibrés, maintenus en place par une mince couche de gelée verdâtre le long d’un renflement du coeur. Celui-ci, d’un rose atténué, légèrement granuleux, débute, du côté de la dépression inférieure, par un faisceau de veine blanches dont l’un se prolonge jusque vers les pépins – d’une façon peut-être un peu incertaine.

Tout en haut, un accident à peine visible s’est produit : un coin de pelure, décollé de la chair sur un millimètre ou deux, se soulève. »

Laisser un commentaire