Anne Chériez : le blog

Vert nid sage

24 juin 2011

FAIT D’HIVER, texte de Julia Rolland

14 juin 2011

FAIT D’HIVER

Je peux évoquer – vite F – 50/60 F
Eighty-nine one hundred and sixteen centimeters de toile

De ce côté-ci du périphérique
à l’horizon radioactif
Orange flash
De tes primatures

Climat, 116 x 89 cm, acrylique sur toile, 2011

Brainstorming dans tes ciels de peinture
Balayage acrylique vinylique acide
Toiles brossées à la barbe bleue de Prusse
De tes pinceaux russes ou made in China

Comme Vélaz – caisse
On reste scotchés sur Manet
Entre les fausses murailles, les failles,

Fissures, éclaboussures, structures
Cadres dynamiques
Dynamités
À l’allumette

Portail, 89 x 116 cm, acrylique sur toile, 2011

Clairsemés de pylones, fantômes.
Entre les poutres et les passerelles frêles
Qui construisent les murs d’un rêve de prison

À l’abandon
Le ciel vu du sol dans les tableaux d’Anne,
Point de vue de Van Gogh ou Courbet incarcérés
Une brèche sèche

Ouverte sur l’infini de l’inachevé
En attendant qu’un volet de Damoclès décroche / chlack / me fende le crâne
Ou qu’un ami, s’ouvre les mains

Aux épines glacées des rosaces de fer forgé
Aux flanc des grilles de ces parcs à thèmes

I t’Aime
Film d’horreur au Rosa Bonheur
Ou à l’Haye les Roses

Anne ma soeur Anne
Installe-moi ta pensée

Morcelée

Fragmentée

pigmentée

in situ à la Katarina Grosse
Envoi un coup de diffuseur
Pour occire cette guêpe qui s’agite au plafond
De ta cervelle

Le volet, 116 x 89 cm (x2), acrylique et huile sur toile, 2011

Hors d’état de nuire
Tolérance zéro
encore des faits divers et variés, des façades sinistrées

faisons le constat en trois exemplaires
d’une apocalypse de quartier

à tes dépends
encore un pendu de perdu
pour délit d’faciès

On s’retrouvera au commissariat
d’exposition

Julia Rolland

Prix Jung-Hun mécénat 2011!

3 juin 2011

Vernissage jeudi 9 juin à partir de 18h. Un buffet coréen au champagne pour vous accueillir.

Baie acide, 89 x 116 cm, acrylique sur toile, 2011

Climat, 116 x 89 cm, acrylique sur toile, 2011

Verrière 2, 130 x 97 cm, acrylique sur toile, 2011

Verrière 1, 130 x 97 cm, acrylique et huile sur toile, 2011

Festival « Traverse video »

10 avril 2011

« Bille en tête » a de nouveau été présenté lors du festival Traverse video, les participants m’ont surpris, l’installation a été parfois détournée de son cadre habituel, et c’est cela qui m’intéresse. Chaque public s’approprie différemment cet installation, c’est ce qui créer sa singularité.
Lire le reste de cet article »

Bille en tête 2

20 février 2011

C’est à l’occasion d’ « Expo-bientôt » que Bille en tête a pu être présenté, pour la seconde fois. Le dispositif est plus discret. Une projection de l’animation en cours est projetée sur le mur en face de la table.

Vladimir est venu lors de cette soirée donner le ton de la trame, du dessin à construire.

Sur le mur défile l’animation que l’on créer image par image.

Quelques photos de l’expo :

« Avec ou sans feu », vidéo : Anne Cheriez

les « sets » de Claire Poisson

Litographie : Barbaras Dumas, Sérigraphie : Sara Campo

Monotype : Claire Poisson

Illustrations et éditions : Julia et Laurence Lechau

Gravures : Ayako Sasakibara et Junko Nakamura

Minitel génératif : Tobias Muthesius

« Architexture » vidéo : Anne Chériez

Illustrations et éditions : Julia et Laurence Lechau

Mais aussi les travaux de travaux de Marine Jubert, et Amaury André et Olivia Gouguenheim…

Mise au point

19 février 2011

Le repos mental n’est pas loin!
De multiples questions m’ont envahies l’esprit ces derniers temps et m’ont mises en face de contradictions fortes.

Concrètement cela se traduisait toujours de la même façon. Après un accrochage ou l’envoie d’un dossier, j’avais toujours ce même sentiment :  celui d’être sincère mais en même temps incomplète et empêchée de quelque chose. Comme si une partie de moi n’y était pas. À chaque nouvelle expérience j’étais devant la question « comment vais-je pouvoir montrer mon travail, tout dire et en même temps garder une certaine cohérence. La cohérence…. Ma réponse à toujours été de choisir un seul biais, sans parler des autres. D’où ce sentiment d’incomplétude (?).

Lors de ma dernière exposition « brume d’espace », j’ai pensé organiser une performance où un visiteur (complice) inciserait une de mes toiles, comme un acte destructeur mais en même temps qui peut faire sens si l’on pense au vide, à la limite, qui fait partie de mon travail. Bon, mais Fontana était déjà passé par là et surtout l’idée de voir à quel point je n’assumais pas ce que j’avais peint m’interpellait, pour le moins…
Pourtant! chaque toile, chaque dessins, chaque vidéo à toujours émergé d’une authenticité profonde.

C’est donc pendant cette exposition, que la solution m’est apparu, clairement. Envahie par le soulagement et l’enthousiasme à la fois, j’avais trouvé le moyen de résoudre ses espèces de conflits intérieurs.

La façon d’unir ma pratique, n’est pas précisément de réunir ou niveler le tout, mais d’accepter d’être multiple, complexe, et même contradictoire, incroyable. Et de se montrer comme tel.

Je suis en train d’écrire une sorte de cartographie de mon travail où tout pourra cohabiter.
De la même façon que plusieurs niveaux cohabite en nous. Nous pouvons faire preuve d’égoïsme primaire et trois minutes plus tard de l’acte le plus désintéressé et le plus juste possible.

Il y a quelque temps un ami qui connais un peu mon travail m’a dit par rapport à celui-ci :  » je ne sais pas qui tu es ».
Touchée!

j’ai ma réponse aujourd’hui.

Ce qui me passionne ce sont les mécanismes. Je mets dans mon travail le médium dans sa fabrique pure, je mets de la même façon mon processus de création à nu. Comment ça marche. Comment ça vit, ensemble, en dessous ou au dessus…

Cartographie en construction :

Vernissage

15 février 2011

« Brume d’espace », prochaine exposition

25 janvier 2011

Soyez les bienvenus à l’exposition « Brume d’espace »,
le vernissage aura lieu le jeudi 3 février de 18h à 21h.

J’y expose avec l’artiste Edouard Baribeaud

Du 1er au 12 février 2011
Galerie Crous-Beaux-arts
11, rue des beaux-arts
75006 Paris
Métro Odéon, St Germain des prés, Mabillon

ouvert tous les jours de 11h à 19h, sauf le dimanche. Entrée libre

Une des nouvelles peintures qui fera partie de l’exposition
En haut,Technique mixte, 130 x 195 cm

Peinture jusqu’au coup

7 janvier 2011

Préparation de la prochaine exposition avec Edouard Baribeaud.

Aujourd’hui est une des rares fois où j’arrive à m’y prendre comme je souhaite m’y prendre. J’ai 5 formats tendus et prêts, ensemble. C’est rare que j’ai la patience, mais ça vaut le coup. Ça permet vraiment d’avoir la souplesse nécessaire, d’avoir aussi le recul suffisant pour « peindre sans trop peindre ». Ne pas s’acharner sur une forme et la tuer, à force…trop de force.

Les choses deviennent claires, j’ai tellement regardé mes photos, fait des croquis, hésité, redessiné, réfléchi, ça y est c’est mûr. C’est toujours bizarre ce moment où tu sais que là tu va commencer ta toile, tu sais ce que tu veux faire, mais tu fais tout sauf ça : ranger un truc, regarder 10 fois tes dessins, mélanger lentement la couleur, comme pour faire durer le moment.

Donc, la journée fut bonne, demain sera du même goût, je pense, j’espère! C’est un peu animal la peinture. Bête comme un peintre n’est ce pas. (c’est Duchamp qui l’a dit!)

Précipitations

6 décembre 2010

C’est comme des yeux, un ensemble de masques fondus.